Charmed - Le Pouvoir des 4 (Forum RPG) Index du Forum

Charmed - Le Pouvoir des 4 (Forum RPG)


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Petite histoire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Charmed - Le Pouvoir des 4 (Forum RPG) Index du Forum -> ¤^° Hors Jeu -> |HJ| Créations -> |~> Gallerie de créations -> |~> Histoires/FanFics
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Phoebe Halliwell
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2005
Messages: 8 296
Camp: Bien
Race: Sorcier/ère
Pouvoirs: Prémonitions, Lévitation, Empathie. Modif. connections nerveuses
Localisation: Manoir Halliwell
Emploi: Chroniqueuse au Bay Mirror
Côté coeur: Cole and Phoebe ForEver
Loisirs: Les arts martiaux, le yoga

MessagePosté le: 10/12/2007 20:07:08    Sujet du message: Petite histoire Répondre en citant

C’était un de ces soirs d’hiver, rien de très particulier. Presque toutes les soirées de l’année, je travaille à, recopier des textes de grands auteurs. Enfin ça c’était ce qu’ils nous disaient. On avait juste une plume, de l’encre, du papier à parchemin et une feuille avec des textes à recopier. On ne pouvait jamais lire l’histoire en entier car ils nous donnaient seulement des fragments. D’ailleurs on ne connaissait rien de l’œuvre sur laquelle on travaillait. Pas d’auteur, pas de titre.
Recopier des textes, au fil des journées et des nuits, c’est mon travail. J’ai été engagée ou plutôt exploitée dans les ateliers du roi pour le servir. Je ne sais même pas pourquoi je suis là, mais j’y suis et je n’ai pas le droit de partir. D’après ce qu’on m’a dit je paie la dette de ma famille. Quelle dette ? Quelle famille ? J’avais été élevée par une famille de paysan, qui m’avaient très sommairement éduqué afin que je puisse poursuivre ma soi-disant destinée, celle de servir le roi…

Un jour alors que je recopiais soigneusement sur un parchemin un bout d’une description d’une jeune fille, qui apparemment devait être de bonne famille, j’entendis deux ouvrières parler. Oui c’est vrai que dit comme ça, ça peut paraître bizarre. Mais une des règles clef de l’établissement est : Le silence est d’or, la parole est d’argent. Si bien que si on ne veut pas se faire coller quelques heures en plus en pleine nuit. On ne dit pas un mot pendant nos treize heures de travail quotidiennes. Ces deux femmes parlaient en se cachant avec le revers de leur main. Les gardiens, ne les entendaient pas mais les quelques travailleuses autour d’elle, dont moi, le pouvait.

- … oui, ce soir, il paraît qu’ils vont ouvrir la bibliothèque !
- Non, c’est pas vrai…
- Je te jure, il paraît qu’ils doivent classer nos travaux, ça doit bien faire une vingtaine d’année qu’elle n’a pas été ouverte.


Ces quelques mots m’intriguèrent. Certes j’étais une jeune recrue, dans ce monde, mais je n’étais pas idiote pour autant. Je savais bien qu’il se tramait quelque chose derrière cette porte, celle de la bibliothèque, mais personne n’avait le droit d’y accéder. Ce qui m’intriguait au plus haut point. Si c’était vraiment une bibliothèque remplie d’étagères pour classer nos ouvrages, pourquoi ne pourrions-nous pas aller nous même les ranger, ça leur ferait gagner du temps à ces fainéants non ? Je suis sûre que pour une fois les gardiens de l’atelier serait d’accord avec moi. Mais je préférai ne plus y penser pour le moment et me concentrer sur ma tache. J’avais eu raison de le faire car à ce moment là, un des gardes passa derrière moi pour vérifier le travail en faisant sa ronde. Ce qui était drôlement stupide vu que tout le monde savait que les gardent n’avaient jamais appris à lire, et encore moins à écrire.

Le soir venu, assise au fond de ma piaule, je me rappelai de cette conversation que j’avais surprise. Elle m’intriguait encore plus maintenant que j’étais seule pour penser à ma guise. C’est alors que je ressenti quelque chose que je n’avais jamais éprouvé avant. Une sensation très forte, comme une poussée, qui me forçait à descendre dans les caves de l’atelier. Pendant un court moment j’essayai de me forcer psychologiquement à ne pas y aller, a me bloquer mais sans succès. C’était une sensation irréelle. Je descendis donc jusqu’à cette fameuse porte. Bizarrement personne n’était là pour tenir la garde, comme habituellement. Cela me parut curieux quelques temps mais la force qui me poussait à découvrir ce secret était bien plus forte. Je tendis alors mon bras et pressé sur la poignée, à ma grande surprise elle n’opposa aucune résistance et la porte s’ouvrit. Devant moi, tout était blanc étincelant, une lumière claire, magnifique, éblouissante… Je marchai, tout droit, sans savoir ou ce chemin allait me mener. En espérant me trouver dans un monde meilleur…








##
##

♥ ¤~¤ ♥ ρнσєвє нαℓℓιωєℓℓ,ѕσєυя нαℓℓιωєℓℓ, fυтυяє fєммє ∂є ¢σℓє♥ ¤~¤ ♥
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 10/12/2007 20:07:08    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Charmed - Le Pouvoir des 4 (Forum RPG) Index du Forum -> ¤^° Hors Jeu -> |HJ| Créations -> |~> Gallerie de créations -> |~> Histoires/FanFics Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com